Actualités & Presse

3 mars 2020

E-Module divise par trois le temps d’installation d’une chaufferie

Actu

La société E-Module – appartenant à la division Building Systems du Groupe Atlantic (CA 2019 2,2 milliards d’euros) – a dévoilé dans son usine de Trappes ses modules hydrauliques préfabriqués qui s’installent en deux temps trois mouvements.

Adossé au groupe vendéen Atlantic en 2016, E-Module propose deux gammes de solutions hydrauliques préfabriquées pour des chaufferies ou des gaines techniques en chauffage et en eau chaude sanitaire. Son objectif premier ? Faciliter la tâche des installateurs. « Notre but est de réduire la pénibilité du professionnel, optimiser son temps de pose et limiter le coût de main-d’œuvre. Grâce à une préfabrication de la chaufferie et des modules prêts à être raccordés, ce temps est divisé par trois. Ces solutions de préfabrication permettent d’installer une chaufferie en deux jours au lieu de plusieurs semaines », assure Hugo Duchassin, directeur d’exploitation d’E-Module, qui propose un service complet à l’installateur qui n’a désormais plus besoin d’être autant qualifié pour mettre en place une solution. Les modules sont fabriqués et assemblés en usine à Trappes dans les Yvelines (surface de 1 600 m²). Les éléments de tuyauterie sont testés en usine et mis en eau. Les modules sont livrés nus et/ou calorifugés. E-Module exploite deux brevets issus de 3 ans de recherche et développement.

2 700 modules installés à début mars

Les schémas hydrauliques de montage sont  simplifiés et déjà validés par Atlantic pour éviter tous mauvais gestes lors de l’installation. « La préfabrication permet d’arriver avec une installation quasi prête à l’emploi, seuls restent les éventuels raccordements fumisterie et gaz », ajoute Hugo Duchassin. E-Module propose des formations pour ses installateurs via 4 centres en France et cible les bureaux d’études afin de prescrire ses solutions. « Nous avons lancé une campagne depuis le début de l’année auprès des BE et des maîtres d’ouvrages pour faire connaître notre solution », conclut Hugo Duchassin.

A début mars, 2 700 modules ont été installés – on compte 5 à 7 modules par chaufferie – et 150 objets BIM de modules sont disponibles pour la maquette numérique.